30/07/2008

=> Art Tribal de l'Indonésie - Les Batak

BATAK

Les Batak, vivent au nord de Sumatra, dans la région du Lac Toba. Plusieurs groupes ou clans sont désignés par ce terme:
- Batak du Nord: Pakpak, Karo
- Batak du Centre: Simalungun
- Batak du Sud: Angkola, Mandailing et Toba
Les Batak (dont une grande partie sont christianisés) vivent dans des vallées fertiles où ils cultivent le riz et une grande variété de fruits et de légumes. Anciens chasseurs de têtes et cannibales. Ils descendraient des populations montagnardes installées dans le nord de la Thaïlande et de la Birmanie à l'époque néolithique, et auraient commencé à émigrer il y a environ mille cinq cents ans. Les premiers arrivants s'installèrent dans l'île de Samosir (sur le lac Toba) et autour du lac; les suivants occupèrent les régions voisines.
La langue et la culture révèlent des contacts avec l'Hindouisme entre le 8e et le 11e siècle. Puis l'Islam a converti et influencé de grandes communautés (Atieh au nord, Minangkabau à l'ouest). Enfin, au milieu du 19e siècle les Allemands et les Hollandais ont christianisé la plupart des populations Batak. Cependant grâce à leur réputation de férocité (cannibalisme, chasse aux têtes) et leur isolement, les Batak ont pu garder leur mode de vie jusqu'au début du 20e siècle.
Les maisons sur pilotis sont remarquables par la beauté de leur forme et par la profusion ornementale des pignons et des murs.
Les Toba-Batak, qui représentent plus du tiers de l'ensemble des populations Batak, sont les plus anciennement installés; quatre-vingts pour cent d'entre eux sont aujourd'hui chrétiens, mais tous restent attachés au culte des ancêtres. Dans l'île de Samosir se trouvent de grands sarcophages en pierre sculptée, surmontés de la fameuse tête "Singa".
Le Singa représente un animal mythique, mélange de dragon, de serpent et de l'éléphant. Le Singa symbolise la haute position sociale et les pouvoirs surnaturels. Souvent lié au Singa le lézard appelé "boraspati ni tano" est lui aussi un esprit bénéfique important asocié à la protection de la maison, mais aussi de la terre et de la fertilité.

BATAK 06
Tomok village Batak traditional house
Samosir Island Toba Lake, North Sumatra
Carte postale envoyée 25-08-1980

maison batak
Ancien modèle d'une MAISON traditionnelle (rumah adat)
Dimension: ~ 75 cm

BATAK 01
Batak meisjes
Carte postale avant 1920


BATAK 02
Batak meid
Carte postale envoyée 15-10-1919

BATAK 03
Batak familie
Carte postale envoyée 29-12-1906

 

batak,sumatra,luth,collection,indonesie

 

====================================

ORNEMENTS D'OREILLES
Nom vernaculaire: padung-padung
Ethnie: Batak (Karo)
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: ~ 14 cm chacun
Matériau: argent

padung-padung 2
Cette paire d'énormes ornements d'oreilles en argent appelée padung-padung était portée couramment, par le passé, par les femmes Batak comme en témoignent les anciennes photographies ci-dessus. Actuellement les femmes ne les portent plus que dans les cérémonies ou pour orner leurs coiffes. Le padung-padung avec sa forme en double spirale est un motif que l'on retrouve régulièrement dans le sud-est asiatique.
Jules Claine (1856-1938) à la fin du 19e siècle au cours d'un séjour chez les Batak a décrit dans un récit la technique de placement de ce bijou en argent pouvant peser plus d'une livre et demie. Ce type d'ornement d'oreille était alors fixé pour la vie. On ne le retirait qu'après la mort de la femme en lui fendant l'oreille.

================================

BRACELET pour homme
Nom vernaculaire: gelang sarung
Ethnie: Batak (Karo ou Toba)
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: ~ 12 cm
Matériau: or et argent doré

bracelet 1
Ce bracelet est destiné aux hommes de l'aristocratie ou de classe supérieure. Il est composé de tubes métalliques coulissants décorés de petites boules appliquées par la technique dite "technique du grènetis". Il était porté lors d'occasions bien précises, pendant la danse funéraire pour le cérémoniel adat mais aussi lors du mariage.

=====================================

BRACELET pour homme
Nom vernaculaire: -
Ethnie: Batak (Toba)
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: ~ 11 cm
Matériau: laiton

bracel batak
Ce lourd bracelet est destiné à être porté par des hommes. Fabriqué en deux parties par la technique de la cire perdue. Il est orné de singa symbolisant la haute position sociale et les pouvoirs surnaturels et d'un lézard (boraspati ni tano) symbolisant l'esprit protecteur de la maison.

========================================

CHAÎNE et PENDENTIF
Nom vernaculaire: -
Ethnie: Batak
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: pendentif ~ 10 cm
Matériau: -

p batak
Le pendentif est orné d'un singa.

=========================================

BAGUES (3)
Nom vernaculaire: -
Ethnie: Batak (Toba ?)
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: ~ 3,5 cm
Matériau: bronze / laiton

bagues batak
Les trois bagues sont ornées de singa.

=========================================


CANNE magique
Nom vernaculaire: tunggal-panaluan
Ethnie: Batak (Toba)
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: ~163 cm
Matériau: bois

TUNGAN panaluan
Un des objets les plus remarquables de l'art Batak, tant au point de vue esthétique qu'au point de vue fonctionnel, est la canne de magicien "tunggal-panaluan". Ce long bâton en bois d'environ un mètre soixante va en s'épaississant vers le haut et est sculpté sur toute sa longueur de représentations humaines et animales placées les unes au-dessus des autres, traitées en relief; en bas, il se termine par une pointe de fer (manque) afin de pouvoir être fiché en terre au cours des cérémonies. La figure sculptée par laquelle se termine la canne est généralement à cheval; elle est coiffée d'un casque (manque) constitué de fils rouges, noirs et blancs qui maintiennent un bouquet fait de cheveux, de crins ou de plumes de coq.
La canne est indispensable dans toutes les cérémonies magiques et religieuses. Elle montre, par la superposition de personnages mi-humains (sept), mi-animaux (sept) imbriqués les uns dans les autres, qu'elle est la mémoire totémique du clan. Selon la croyance, la canne du magicien "Datu" est née dans le territoire toba et s'est répandue dans l'ensemble du pays Batak.
La canne sert à faire tomber la pluie; dans la guerre elle peut provoquer des maladies et causer la mort. Chacune de ses applications s'accompagne d'un rituel approprié. Sa principale fonction est toutefois la divination qui se déroulait au milieu d'une série de cérémonies compliquées dont la phase essentielle était la danse du "Datu" effectuée avec la canne sur la place du village. A l'intérieur d'un carré magique délimité au moyen de charbon et de poudre rouge, on enterrait un oeuf de poule sur lequel le datu en transe venait lancer sa canne. Selon que celle-ci touchait ou non l'oeuf, on parlait d'un bon ou d'un mauvais présage.
Le tunggal panaluan ne pouvait entrer en fonction sans avoir reçu sa charge magique "pupuk" à base de matière humaine (la cervelle d'un enfant capturé dans un village ennemi et sacrifié rituellement à cette occasion). L'objet jusqu'à là inanimé était revêtu alors d'une force magique.

datu batak
A magician-priest (datu) standing beside his magic wand and reciting religious texts. Toba region, c. 1920
Réf.: Sibeth Achim / The Batak  / Thames & Hudson - London / 1991 / p. couverture
Le "datu" ou magicien Batak est spécialisé en sorcellerie, science des poisons; pour la divination il se sert de sa connaissance du zodiaque hindou et utilise des tables magiques "pustahas".

BATAK 04
Batak Datu
Carte postale envoyée 16-03-1936

=========================================

CALENDRIER Magique
Nom vernaculaire: porhalaan
Ethnie: Batak
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: 36 cm
Matériau: bambou

BATAK calendrier
Seuls, de tous les peuples tribaux de l'Asie du Sud-Est, les Batak possèdent l'écriture qu'ils utilisent pour rédiger des livres de médecine, de magie, ou de divination appelés "porhalaan". Le texte comprend des prescriptions et des formules magiques, les caractères y alternent avec des figures cabalistiques: des tables indiquent les dates favorables ou funestes et des carrés magiques. Les Batak interprètent les signes du zodiaque et croient à leur influence sur le cours de la vie.
Le cosmos Batak se divise en  trois sections:
- Le monde supérieur avec sept sphères, pays des dieux et de leurs familles.
- Le monde du milieu, celui des hommes.
- Le monde inférieur, celui des morts, des fantômes et des esprits.
Il est impossible de parler de civilisation tribale sans référence au mythe. Le mythe est la loi et l'explication des choses, il est le modèle qui guide les humains dans leur vie. Les mythes sont nombreux et variés. Il existe toujours une légende pour expliquer une situation, une tradition et chaque geste de la vie quotidienne.
L'écriture Batak connue des prêtres (Datu) était employée surtout à des fins sacrales, mais parfois, aussi dans la vie quotidienne; il arrivait fréquemment qu'on traçât au couteau, sur des tubes de bambou, des chants d'amour, des histoires et des oracles.
Le début du texte est en général marqué par une ligne qui se termine par des entrelacs, une figure ou une tête d'homme. Le système d'écriture (comprenant 19 à 22 signes ou caractères) et la forme de ces signes dénotent une origine indienne. Il est permis de supposer que cette graphie s'est développée à partir du sanscrit.
Les textes sont écrits en différents dialectes:
- Batak du Nord: Pakpak, Karo
- Batak du Centre: Simalungun
- Batak du Sud: Angkola, Mandailing et Toba

=========================================

LUTH à 2 cordes
Nom vernaculaire: hasapi / kulkapi / hapetan
Ethnie: Batak
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: 81 cm
Matériau: bois

HASAPI
Luth en bois (hasapi). La caisse de résonance comme chez les Toradja a la forme d'un bateau allongé. Le manche est long et surmonté d'un personnage accroupi traité de manière cubiste. La figuration de la barque mythique et de l'ancêtre accroupi sont restés les plus conforme au style originaire de la protohistoire chinoise, qui s'est répandue avec la "civilisation du Dongson" à travers l'Indonésie et l'Océanie jusque sur les côtes Ouest de l'Amérique.
Utilisé lors de cérémonies, le personnage surmontant le manche était censé inspirer les réponses aux invocations du musicien chanteur communiquant avec les esprits des morts avec lesquels le luth permettait une conversation incantatoire.

========================================

LUTH à 2 cordes
Nom vernaculaire: hasapi / kulkapi / hapetan
Ethnie: Batak
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: 65 cm
Matériau: bois

hasapi 2a

========================================

batak,sumatra,collection,indonesie

batak,sumatra,collection,indonesie

LUTH à 2 cordes
Nom vernaculaire: hasapi / kulkapi / hapetan 
Ethnie: Batak 
Pays: Indonésie (Sumatra)
Dimension: 76 cm
Matériau: bois
Provenance: Collection Marcel Resnier (1970) - Galerie Hubert Eslampanah

 

batak 00

Deux luths de type hasapi - Groupe Toba
Musicien et son luth - Photo Tassilo Adam vers 1918

dans: 

AU NORD DE SUMATRA

LES BATAK

Musée du quai Branly
www.quaibranly.fr

du 19 février au 11mai 2008

 hasapi musicien