21/10/2013

=> Parcours des Mondes 2013 - Galerie Albert Loeb: Sous le signe de la fécondité au Nord Cameroun

 - Parcours des Mondes -

 Paris

du 10-09 au 15-09-2013 

1 Loeb - Kirdi.JPG

Galerie Albert Loeb
 

Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Mali, Nigeria, Indonésie

 
12 rue des Beaux-Arts 
 

*******************

Sous le signe de la fécondité au Nord Cameroun

"Au nord du Cameroun dans les régions de l'Adamaoua et des monts Mandara et jusque de l'autre côté des frontières, au sud-est du Nigéria et au sud-ouest du Tchad, vivent un grand nombre d'ethnies fractionnées en groupes distincts. Implantés dans les montagnes, les plaines marécageuses et sur les plateaux depuis des siècles, chacun de ces groupes ne compte généralement qu'une dizaine de milliers d'individus. Sociétés de tradition paysanne, ils sont éleveurs de chèvres, de moutons et de zébus, cultivateurs de mil, de sorgho sur des champs en terrasse; pêcheurs, fabriquant des paniers en osier.

Habitant des espaces hétérogènes, parlant des langues ou dialectes distincts les uns des autres, aux mœoeurs différents, se combattant régulièrement, ils ont cependant en commun le culte des ancêtres représentés par des poteries ou des pierres, et des rituels propitiatoires pour l'obtention de la pluie. 

L'élément fédérateur fondamental entre ces groupes pluriels est l'animisme. C'est ce facteur de croyance qui définit ces populations composées par les Mofu, les Dii, les Guidar, les Baya, les Kapsiki, les Fali, les Toupouri, les Guiziga, les Dowayo, les Makatan, les Mafa, les Papé, les Mado, les Massa, les Zoulgo, les Moudang, les Ouldémé, les Tikar et d'autres. 

Au XVIIIe ou XIXe siècle selon les auteurs, des Peuls islamisés, venus de l'ouest, du Macina, envahirent le pays. Bien que minoritaires en nombre, ces Peuls, organisés et structurés, armés, obligèrent certaines tribus, après des batailles inégales, de se rendre ou de se réfugier dans des contrées marécageuses où leurs assaillants ne pouvaient les atteindre. Leurs refus de se plier à l'autorité des souverains Peul ou Laamibe occasionnaient des accrochages réguliers entre les deux groupes. 

Outre les nombreuses guérillas, c'est le problème religieux qui amena les envahisseurs Peuls à les désigner globalement sous le terme de Kirdi, les traitant ainsi avec mépris de paiens, de mécréants...... "

(Suite dans le catalogue de l'exposition)

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

"La fécondité est l’une des préoccupations essentielles des différents groupes Kirdi vivant au nord Cameroun. Pour conjurer la malédiction de l’infertilité, les femmes ont recours à différentes sortes de figurines. La galerie en présente une grande variété tant sur leur usage que sur le plan plastique. 

La future épouse se voit offrir par son fiancé une poupée, symbole de l’enfant auquel le futur couple aspire. Cette poupée est couverte de perles de verre et d’amulettes qui en renforcent le pouvoir."

dans: http://www.parcours-paris.eu/index/pages/id_page-81/lang-fr/

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

mofu,dii,guidar,baya,kapsiki,fali,toupouri,guiziga,dowayo,makatan,mafa,papé,mado,massa,zoulgo,moudang,ouldémé,tikar,kirdi

Catalogue DE L'EXPOSITION

SOUS LE SIGNE DE LA FÉCONDITÉ. LES POUPÉES KIRDI DU NORD-CAMEROUN.

Under the sign of fecundity. Kirdi dolls in Northern Cameroun

par Sonia LOEB

96 pages.
Galerie Albert Loeb - Paris 2013