17/05/2010

=> Musée Royal de l'Afrique Centrale - Anciennes cartes postales (série 2)

17-05-2010

Musée Royal de l'Afrique Centrale
Anciennes cartes postales (série 2) 

Musée du Congo Belge - Façade principale

MUSEE du CONGO - TERVUREN - FACADE PRINCIPALE

Le Musée Royal de L'Afrique Centrale (MRAC / KMMA) situé à Tervuren, non loin de Bruxelles, fut créé sous le règne du Roi Léopold II sous le nom de Musée du Congo.
C'est à l'occasion de l'exposition Universelle de 1897 que s'ouvrit une section congolaise (Palais des colonies) à Tervuren, dans le but de mettre en valeur l'Etat Indépendant du Congo, propriété personnelle de Léopold II de 1884 à 1909.
C'est officiellement en 1898 que le Musée du Congo vit le jour et les collections augmentant si rapidement qu'un plus grand Musée fut initié. La construction débuta en 1905 (architecte français Charles Girault, créateur du Petit Palais de Paris).
Le roi Léopold II céda sa colonie de  l'Etat Indépendant du Congo à la Belgique et devint officiellement en 1909 le Congo Belge.
Le Musée du Congo Belge fut inauguré par le Roi Albert Ier en 1910 et devint, après l’indépendance du Congo en 1960, le Musée Royal de L'Afrique Centrale (MRAC).

Pour en savoir plus sur l'histoire du Musée

http://www.africamuseum.be/museum/about/histobuildings

 


 

- Les pêcheurs Bangala 

MUSEE du CONGO BELGE à TERVUEREN - pêcheurs baganla 01

MUSEE du CONGO BELGE à TERVUEREN - pêcheurs bangala 02

MUSEE du CONGO BELGE à TERVUEREN - pêcheurs bangala 03a

 

- Les aniota
Par le sculpteur Paul Wissaert (1835-1951)
Acquise en 1913

Cette oeuvre est intimement liée à l'histoire du Musée royal de l'Afrique centrale. Le groupe de l'anioto a été conçu comme d'autres groupes "ethnographiques", pour animer les salles d'exposition du Musée du Congo Belge au début du 20e siècle.

Cette sculpture en plâtre peint a été créée en plein contexte colonial à une époque où le musée servait de virtrine à la colonisation. La justification de l'entreprise coloniale passait par l'idéalisation de la "civilisation" occidentale censée apporter le bien-être au coeur de l'Afrique. La société des anioto dont on ne connaissait pas grand-chose était assimilée à des pratiques obscurantistes.

Le groupe avait été réalisé par le sculpteur-médailleur Paul Wissaert (1885-1951) en même temps qu'un autre groupe qui mettait en scène une "danse des fiançailles de la tribu Dengese, Lac Léopold II" aujourd'hui disparu.

Les hommes-léopards ou anioto

C'est dans le nord-est du Congo, chez les Bali, durant les années 1934-35 que l'aniotisme fait parler de lui; les meurtres commis alors furent sévèrement réprimés par l'administration coloniale.
Les hommes-léopards étaient étroitement liés à l'association initiatique du mambela. Tous les jeunes garçons Bali devaient obligatoirement y être initiés. Les chefs religieux choisissaient parmi eux les futurs hommes-léopards ou anioto, qu'ils formaient au meurtre. Déguisés en léopard et armés d'un couteau ou de griffes de fer, ils terrifiaient ou tuaient des personnes choisies au hasard au sein d'un groupe désigné comme cible. Il s'agissait, par la frayeur et la violence, d'influencer le comportement et les décisions de ce groupe.
Le secret total et la solidarité absolue entre initiés du même groupe a certainement favorisé la naissance de l'aniotisme au sein du mambela.
Mais la mise en place des structures coloniales a effrité les pouvoirs religieux, politiques et judiciaires des grands initiés détenteurs de ces pouvoirs. Ceci peut avoir conduit les Bali à ériger en système le meurtre rituel, seul moyen de restaurer par la crainte le pouvoir vacillant de leurs dirigeants traditionnels.

Il faut cependant souligner que ce type d'institution rituelle, tournée vers le meurtre, n'a vu le jour que très rarement en Afrique.

Textes provenant du cartel de cette oeuvre

 

Tervuren Musée du Congo AniotaTervuren Musée du Congo Aniota 2

Tervuren Musée du Congo Aniota 4 (2)

11 africamuseum 06

 

tintin anioto

Dans Tintin au Congo Ed. CastermanHergé s'inspire de la statue Aniota de Paul Wissaert pour donner vie au sorcier de la tribu des Babaoro'm déguisé en tueur Aniota.


- Musiciens Azande

- Danse des fiancailles chez les Dengese
Par le sculpteur Paul Wissaert (1835-1951) 

MUSEE du CONGO BELGE MUSICIENS AZANDE 02Musée du Congo Danse des fiancailles dengesé  01

Musée du Congo Danse des fiancailles dengesé  00a


- Récolte du latex à Caoutchouc

Musée du Congo Belge - Récolte du latex à caoutchouc

 

- L'esclavage
- Préparation de la chikwangue

Musée du Congo L'esclavageMusée du Congo Preparation de la chikwangue


- Les danseurs Sango (Danse de guerre)

Par le sculpteur J. Dillens

Musée du Congo Les Danseurs SangoMusée du Congo Les Danseurs Sango 02

 

A SUIVRE


voir première série: http://sanza.skynetblogs.be/post/7478866/-musee-royal-de-...