28/11/2017

=> Musée Africain de Namur: "Congo paintings, une autre vision du monde"

musée africain de namur,cheri cherin,moke,philippe pellering,bernard sexe,boris vanhoutte

Exposition

« Congo paintings, une autre vision du monde »

Musée Africain de Namur

du 23 février 2018 au 27 mai 2018

1 rue du 1er Lanciers
B 5000 Namur
Tél./Fax : 32 (0) 81 23 13 83

info@museeafricain.be
http://www.museeafricainnamur.be/

  • Jours d’ouverture: tous les jours de la semaine sauf le lundi et les jours fériés
  • Heures d’ouverture : de 14 h à 17 h.

 

L’exposition « Congo paintings, une autre vision du monde » présentée au Musée Africain de Namur emmène les visiteurs au détour des salles et des couloirs dans les méandres de l’histoire du Congo et de la vision du monde d’artistes de la peinture contemporaine africaine.

 

Les peintres congolais contemporains dits « populaires » y sont bien représentés, notamment avec Cheri Cherin, Moke, etc.

Ils apparaissent fin des années 1960, début des années 1970 à Kinshasa, trouvant leurs inspirations dans la vie quotidienne congolaise, l’environnement urbain, les thèmes politiques ou tout autre sujet de société, le plus souvent à contre-courant des artistes de l’académie.

Par leur travail, ils portent un regard critique sur la société, les politiciens, la vie du couple, etc., souvent avec amusement et en toute liberté. Les thèmes de la joie de vivre sont bien représentés notamment par des scènes de danse, de fêtes et de « SAPE » (Société des Ambianceurs et des Personnalités Elégantes).

Venant parfois du monde de la publicité ou de la bande dessinée, ils introduisent quelquefois dans leurs peintures des textes, reliquats d’un mode d’expression de leurs débuts, et proposent aussi des œuvres aux thématiques universelles.

Certains tableaux offrent une vision allégorique et fantasmagorique du monde, rappelant par divers aspects l’héritage de Dali ou même de Jérôme Bosch. Shula ou Pierre Pambu Bodo en sont les dignes représentants n’ayant rien à envier à nos maîtres occidentaux.

Ce courant d’art, exposé et suscitant l’engouement partout à travers le monde, se perpétue encore avec des toiles de représentations naïves ou surréalistes, parfois moralisatrices, de la dernière génération : Peter Tujibikile, Sam Ilus, Moke Fils, Amani Bodo, Mika, Bodo Fils,…

Les œuvres issues des collections belge et française de Philippe Pellering, Bernard Sexe et Boris Vanhoutte toujours hautes en couleurs, transcendent les cultures et dépoussièrent par leur gaieté et les expressions vives une lecture par trop analytique de l’histoire et de l’histoire de l’art, d’ici et d’ailleurs.

L’exposition adopte une approche esthétique autant que dialogique pour présenter les peintures parmi les collections du Musée Africain de Namur. Elle entend dépasser les clichés congolais et la seule lecture politico-historique généralement retenue pour analyser les œuvres de ce courant majeur de l’art contemporain.

Elle met en évidence l’évolution et la transition des images d'un Congo qui a su s’affranchir d’un passé sans cesse ressassé.

 

L’exposition est à découvrir au Musée Africain de Namur du 23 février 2018 au 27 mai 2018, tous les jours de la semaine de 14h à 17h (sauf les lundis et samedis), rue du Premier Lanciers 1 à 5000 Namur.

 

Commentaires

C'est une très bonne chose pour la carrière.

Écrit par : PITA KALALA | 28/11/2017

Répondre à ce commentaire

Il est temps que la carrière de tous ces peintres prenne une réelle tournure internationale. Grace à toutes ces belles expositions, cela permet une véritable vulgarisation de cet art congolais. Certains musées et collectionneurs ont bien compris l'intérêt d'acquisition de ces toiles...il suffit de voir les prix que commence à atteindre tableaux contemporains africains et objets d'Art Premier !

Écrit par : Maria | 29/11/2017

Bonjour je suis un artiste plasticien en rdc j'aimerais bien participé à l'exposition!

Écrit par : daniel | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire