27/07/2016

=> Parcours des Mondes 2016 - Bakongo "les fétiches" chez Abla & Alain Lecomte

1-photo legende 011.jpg

 

A l'occasion du Parcours des Mondes 2016, nous allons présenter un ensemble intitulé...

BAKONGO ''les fétiches''

du 06 au 30-09-2016

 "Nous espérons vous faire partager notre plaisir et notre émotion devant cette saisissante statuaire chargée d’énigmes d’Afrique noire. Cette exposition a nécessité des années de collecte, de patience et de passion; c’est donc avec un réel plaisir que nous la présentons. Elle rassemblera une thématique regroupant un rare ensemble de ''fétiches Bakongo'' mi-nkisi et mi-nkondi provenant de plusieurs grandes collections réunies et exposées à l'occasion de la sortie d’une importante monographie d’environ quatre cent cinquante pages, comportant des textes passionnants et une iconographie de plus de deux cents photos..."

Abla & Alain Lecomte

Cette manifestation est prévue pour le mois de septembre 2016 durant le traditionnel ''Parcours des Mondes''.

 

1-photo legende 007-001.jpg 

Galerie Abla & Alain Lecomte

4 rue des Beaux-Arts - 75006 Paris - France

lecomte.afrique@wanadoo.fr

http://www.alain-lecomte.net

+33 6 50 41 05 35

+33 1 43 54 13 83

1-Photo 324-001.jpg

 

1-bakongo les fétiches.JPG

Livre

BAKONGO "Les fétiches"

"Afin de faire suite à l’ensemble des manifestations et d'éditions de livres concernant le groupe Bakongo, la première datant de 2010 avec ''Statuaire Babembe''. La seconde de 2013 avec ''Les sifflets Bakongo''... la troisième en 2014 avec ''Les fétiches Batéké'', la réalisation d'un ouvrage d'art dédié aux seuls ''fétiches'' Bakongo, plus connu sous le nom de ''Fétiches à clous'', est apparue comme une évidence, car à notre connaissance, il n'en existe pas à ce jour. Nous espérons vous faire partager notre plaisir et notre émotion devant cette saisissante statuaire, sans doute parmi les plus chargées d'énigmes d’Afrique noire. Ces sculptures parfois terrifiantes, d'un grand réalisme, sont issues d'un imaginaire débridé, nous sommes en présence d'un art où la magie tient une place première et c'est, sans doute là, le secret de sa puissante représentation. Il faut imaginer l'émotion, pour ne pas dire la terreur, durant la haute époque de cet art, d’une personne venant rendre visite au nganga (homme médecine) se retrouvant devant un nkondi (fétiche à clous) d'un mètre de hauteur en place dans la pénombre de la case. Le feu de bois faisant danser les flammes en alternant plus ou moins les lueurs, donnant ainsi l'impression que l'objet bouge, qu'il est vivant..."

Abla & Alain Lecomte

Livre broché édité à 700 exemplaires numérotés
430 pages. Français /Anglais

Textes

Alain Lecomte
Raoul Lehuard
Kovo N’Sondé
Jean N’Sondé

Les commentaires sont fermés.