04/01/2013

=> SISTRES de l'Afrique Occidentale (Wasamba)

SISTRES de l'Afrique Occidentale

(Collection Sanza)

wasamba 01.jpg

 Les SISTRES (idiophones par secouement) sont en général composés de disques (rondelles de calebasses, métal…) cliquetants, enfilés sur une tige et qui par secouement s’entrechoquent en rendant un son sec et bruyant semblable à celui de la crécelle.

Le sistre est connu depuis la plus haute antiquité. Il survit encore aujourd’hui dans les rites coptes et en Afrique Occidentale chez diverses populations: Bambara (Bamana)BozoSenufoDogon …

Les sistre de calebasse d'Afrique Occidentale "WASAMBA" des Bambara (Bamana), "WASAMAKA"  des Senufo (Senoufo) ou "WANDYERMA" des Dogon .... se distingue des autres sistres qui sont en général métallique. Il consiste en une branche fourchue en forme de V inversé, dont la partie la plus longue et la plus grosse sert de poignée; dans la branche la plus mince sont enfilées des rondelles de calebasse montées par paire dont les côtés concaves sont placés l’un contre l’autre. La fourche est souvent surmontée d’une tête sculptée.

La première étude d’un wasamba ou sistre de calebasse, est redevable à la mission Dakar-Djibouti lors de son séjour parmi les populations de l’ex-Soudan Français. Un premier wasamba est entré au Musée d’ethnographie du Trocadéro devenu Musée de L’Homme en 1885 et actuellement Musée du quai Branly; il avait été recueilli par le Dr Bellamy à Bamako.

En Afrique occidentale le sistre est réservé à l’accompagnement des rituels d’initiation, tels que la circoncision, soit pendant la cérémonie elle-même, soit durant la période de convalescence et de retraite. Aujourd’hui le sistre se joue également dans certaines cérémonies funéraires en Côte d’Ivoire par exemple, ou comme soutien de la danse; instrument rythmique, il peut être intégré dans des ensembles de percussions (tambours, hochets etc…).

Les dimensions des sistres ci-dessous vrarient de d'environ 64 cm pour le plus grand à 44 cm pour le plus petit.

sistre (2).jpg

Photo: Dagan E.A. - 1960
Source: Quand l'art s'allie à la nature - La calebasse africaine - Dagan E.A. - Montréal 1988
Légende: Hochet; danse exécutée après une cérémonie d'initiation; Mossi, Wagadougou
Pays: Burkina Faso

sistre (3).JPG

Photo: Sarr Cheick - 1957 - Information Burkina Faso
Source: Quand l'art s'allie à la nature - La calebasse africaine - Dagan E.A. - Montréal 1988
Légende: Danse de la calebasse interprétrée par des jeunes femmes; Koudougou
Pays: Burkina Faso

 

wasamba (2).JPG

wasamba (3).jpg

wasamba (4).jpg

wasamba (5).jpg

wasamba (8).jpg

wasamba (9).JPG

wasamba (10).JPG

wasamba (11).JPG

wasamba (12).JPG

wasamba (13).jpg

wasamba (14).jpg

wasamba (15).jpg

wasamba (16).JPG

wasamba (17).jpg

wasamba (18).JPG

wasamba (19).JPG

sistre.jpg

Jeunes circoncis Dogon !

 

sistre (5).jpg

Sistre Dogon !

 

sistre (4).JPG

Jeunes circoncis Dogon !

10:10 Écrit par sanza dans Sistre, Wasamba | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Imprimer | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.