16/01/2012

=> D'or et de plumes - Van goud en veren - Of gold and feathers

Cette EXPOSITION est TERMINEE !

1 or plumes 01.JPG

D’or et de plumes

Van goud en veren

Of gold and feathers

Systèmes d’échange et de valeurs au Brésil

*******

Musée de la Banque nationale de Belgique

http://www.nbbmuseum.be/expo/fr/expo_home.htm

http://www.nbbmuseum.be/doc/PROJET%20EUROPALIA_FR.pdf

rue du Bois sauvage 10 – 1000 Bruxelles

08.10.2011 au 15.01.2012

www.europalia.eu

Tous basés sur la notion de rareté, les systèmes d'échange et de valeurs ne sont cependant pas universels. Le Brésil en donne des exemples frappants. Un même environnement géographique sera lu de manière différente par différents groupes humains. Les peuples amérindiens qui y vivent depuis des millénaires baseront par exemple leur système de valeurs sur la rareté des plumes brillamment colorées de certains oiseaux, qui fonderont un ensemble complexe d'échanges symboliques, sociaux et économiques.

 En quête d'un nouvel Eldorado, les colons seront indifférents à ces plumes, mais chercheront l'or charrié par les boues des fleuves ou enfoui sous la terre; cet or qui est historiquement lié de manière intime à l'essor de l'économie marchande et du capitalisme occidental.

L'exposition "D'or et de plumes" replace non seulement l'exploitation de l'or dans l'histoire du Brésil, mais met également le métal jaune en parallèle avec d'autres objets utilisés comme signe de richesse ou de statut social par les groupes amérindiens du bassin de l'Amazone.

Pour les colons portugais, le Brésil était avant tout une terre de conquête économique. La colonie a connu une succession de cycles traduisant la découverte, l'essor et le déclin de diverses matières premières. Étant donné que l'or occupait le sommet de l'échelle des valeurs des Européens, ceux-ci se sont d'emblée lancés dans une quête effrénée du métal jaune. Ce n'est toutefois qu'au XVIIIe siècle que les expéditions ont commencé à porter leurs fruits. Les découvertes spectaculaires réalisées à cette époque ont justifié l'appellation de "cycle de l'or" pour la période s'étendant du tournant du siècle à environ 1770.

Les Indiens s'étonnaient de cette soif d'or dont souffraient les colons. Le métal jaune n'a en effet pas de valeur particulière à leurs yeux. Les plumes chamarrées de certains oiseaux de la forêt leur semblent bien plus précieuses. Certes, les plumes ne sont pas aux Indiens ce que l'or est aux Occidentaux, mais elles ont, pour eux, une valeur inestimable. Les diverses parures de plumes qu'ils portent lors des rituels et initiations leur permettent de devenir des membres à part entière de leur communauté. Elles traduisent en outre l'image que les Indiens se font du monde, un monde dans lequel l'oiseau est une créature idéale, intermédiaire entre terre et ciel. En s'identifiant à eux, les Indiens se rapprochent autant que possible de cet idéal.

Cette première partie de l'exposition est illustrée par de remarquables collections de pièces d'or et de parures en plumes.

Aujourd'hui encore, les garimpeiros poursuivent – comme les colons au XVIIIe siècle – la quête de l'or, dans l'espoir d'une vie meilleure. La troisième partie de l'exposition, plus contemporaine, présente un reportage photographique sur des exploitations aurifères artisanales dans le bassin de l'Amazone. Elle permet d'aborder un autre aspect de la fascination qu'exerce l'or, et les dangers qui peuvent en résulter, tant au niveau humain qu'environnemental. 

L’exposition de la Banque réunit trois collections:

2 La collection de monnaies en or du Banco central do Brasil, qui revisite l'histoire monétaire du pays depuis la première frappe hollandaise de 1645.

2 Une collection de parures amérindiennes du Brésil, provenant notamment du Musée de Tervuren, qui témoignent de la persistance des systèmes de valeurs traditionnels des peuples du bassin de l'Amazone, basés notamment sur la symbolique des plumes et se développant en marge de l'économie monétaire d'origine occidentale.

2 Un reportage original, commandé spécialement par la Banque aux photographes Ricardo Funari et João Roberto Ripper, deux photographes brésiliens de renom. Il dresse un état des lieux de l'actuelle prospection aurifère à Água Branca (État du Pará), en pointant les coûts humains, écologiques et sociaux, mais en faisant aussi ressortir l’aspect épique de cette aventure. 

Les textes ci-dessus proviennent de:

http://www.nbbmuseum.be/expo/fr/expo_home.htm

http://www.nbbmuseum.be/doc/PROJET%20EUROPALIA_FR.pdf

 

Catalogue

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

Auteurs:

  • Banco Central do Brasil
  • De Putter Thierry
  • Maes Ivo
  • Leduc-Grimaldi Mathilde
  • Verswijver Gustaaf

Musée de la Banque nationale de Belgique, 2011 - 224 p.

Disponible: Français, Néerlandais, Anglais

**************************************************************************

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

d'or et de plumes,brésil,nbbmuseum

Les commentaires sont fermés.