11/12/2011

=> Europalia Brasil - Indios no Brasil au Musée du Cinquantenaire - Musées royaux d'Art et d'Histoire

 Indios no Brasil

indios,brésil,amazonie,mrahA l'occasion d'EUROPALIA.BRASIL le Musée du Cinquantenaire (Musées royaux d'Art et d'Histoire) de Bruxelles présente une superbe exposition Indios no Brasil jusqu'au 19-02-2012 

De la côte Atlantique aux confins de l’Amazonie, la présence indigène au Brésil révèle des cultures et des traditions artistiques diverses. Le caractère et la singularité des modes de vie indigènes se traduisent par la création et l’exécution d’œuvres d’un grand raffinement esthétique – objets réalisés en matériaux divers mais aussi récits mythiques, musiques et danses liés à la vie rituelle ou à l’espace quotidien. Ces créations revêtent autant de formes qu’il existe de peuples, et incitent à l’interaction avec d’autres sphères de pensée et d’action, constituant à cet égard un moyen fondamental pour transmettre des connaissances et des valeurs sociales et cosmologiques.

L’exposition Indios no Brasil, installée aux Musées royaux d’Art et d´Histoire, réunit des pièces et objets de diverses cultures indigènes, rassemblés autour d’un axe temporel avec une sélection d’œuvres contemporaines et du XXe siècle. Les pièces exposées proviennent des principaux musées anthropologiques brésiliens, comme le Musée national – UFRJ et le Musée de l’indien – FUNAI, installés à Rio de Janeiro ; le Mémorial des peuples indigènes – GDF, à Brasilia ; le Musée Emilio Goeldi – MCTI, à Belém (état du Pará) ; et le Musée de l’archéologie et de l’ethnologie – USP, à São Paulo.

Ces 290 pièces issues des collections des musées brésiliens ont principalement été sélectionnées pour mettre en valeur la diversité, la représentativité, la complexité et l’actualité des expressions artistiques des peuples indigènes du Brésil. L’univers choisi comprend des objets indigènes utilisés dans les activités quotidiennes ou les moments rituels, réalisés avec des matières premières locales ou des matières industrielles, ou bien destinés au commerce. Enfin, des vidéos réalisées par des indigènes et des ethnographes sont présentées, ainsi que des photographies de contexte.

L’exposition invite le visiteur à appréhender l’importance du corps et de la corporalité dans les sociétés indigènes, comme moyen d’expression d’oppositions: masculin/féminin ; enfant/adulte ; vivant/non-vivant ; humain/non-humain – qui se révèlent dans la propre structure corporelle, mais également dans les productions matérielles et les objets, car ceux-ci, bien que de nature différente, constituent aussi des corps. Nous avons donc cherché à provoquer la réflexion sur les différences internes et externes aux cultures indigènes et leurs expressions matérielles, et à démontrer l’importance du rôle joué par ces peuples au Brésil, hier et aujourd’hui.
Lucia Van Velthem

Commissaires:
Lucia Hussak van Velthem, anthropologue, chercheur Titulaire du Ministère de science et de technologie
Gustaaf Verswijver, anthropologue, Conservateur, Département d’ethnologie, Musée Royal de l’Afrique Centrale
Sergio Purini, co-commissaire, Conservateur des collections Amériques, Musées royaux d’Art et d’Histoire
Dominique Gallois, consultant scientifique.

Cet article provient de:

http://www.europalia.be/programme/expositions-12/article/...

http://www.kmkg-mrah.be/fr/node/845

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

indios,brésil,amazonie,mrah

A SUIVRE ....

Commentaires

Je trouve ces objets vraiment magnifiques. J'aime beaucoup le style. Cela se rapproche du côté hippie à mon sens. Si j'avais ces objets en possession, j'en ferai bien la décoration d'une pièce de ma maison. Une décoration zen, cool et hippie. Mais il est clair que ces outils ont leur place dans un musée pour les conserver et montrer aux populations actuelles la richesse des peuples indigènes au Brésil autrefois.

Écrit par : Qualivoile | 13/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.