12/10/2011

=> Parcours des mondes 2011 - Galerie Dodier - Totems Miniatures: De l’art des cuillères des Indiens de la Côte Nord-Ouest

Suite à:

http://sanza.skynetblogs.be/archive/2011/09/11/parcours-des-mondes-2011-ambiance.html

****************************************************************************************************************

Paris - Saint-Germain-des-Prés
PARCOURS DES MONDES 2011
 

0 totem 00.JPG

Totems Miniatures

De l’art des cuillères des Indiens de la Côte Nord-Ouest 

1 totem 02.JPG

 

C’est entre le Nord-Ouest du Canada, en Colombie-Britannique, et le Sud-Est de l’Alaska, que vivent les populations Tlingit, Haïda,Tsimshian, Kwakiult, etc… A l’occasion du 10e anniversaire du Parcours des Mondes et du 50e anniversaire de l’ouverture de la Galerie Dodier, cette dernière présente une exceptionnelle sélection de 36 cuillères de la Côte Nord-Ouest, rassemblée pour une exposition inédite en Europe.

 

 

 

 

 

 

 

Les cuillères totémiques

Rare bonheur pour les amateurs d'un art peu connu et d'objets apparemment anodins, la découverte de cette quarantaine de cuillères sculptées entre 1840 et 1900 par les Indiens des tribus Tlingit et Haïda. Autant de chefs-d'œuvre patiemment et amoureusement collectionnés depuis plus de vingt ans par Laurent Dodier, cet expert agréé par la compagnie des experts en antiquités et objets d'art (C.E.A) dans les domaines des arts primitifs, d'Afrique, d'Océanie et des Indes médiévales.

Caractéristiques: un cuilleron généralement de forme ovoïde prolongé par un manche, véritable petit mât miniature, long et recourbé. Sont taillés sur ce mât, les blasons (lignages de clans) et mélanges de têtes humaines et d'animaux. Retenons le castor, le loup, l'ours, la loutre, le chabot (poisson carnivore du fond des mers), le poulpe et la grenouille, l'aigle, le faucon et la libellule

« Sculptées de motifs identifiant leur propriétaire, les cuillères représentent l'histoire du clan et sont utilisées pour les potlatchs, ces cérémonies et fêtes données en des occasions bien précises : rites d'initiation, construction d'un nouveau mât totem, inauguration d'une maison, hommage rendu à un bon chasseur. Mais c'est surtout dans les cérémonies commémorant les défunts qu'on les retrouve », nous dit Laurent Dodier.

Des objets de cérémonie

Et d'expliquer que lors de ces cérémonies où l'on chante, danse et festoie quatre jours durant, si elles servent à manger abondamment, elles nourrissent symboliquement les ancêtres.

« Elles permettent, par l'intermédiaire des chamans, d'entrer en communication avec les esprits. Elles ont en outre un contact direct avec la bouche et la langue, laquelle est particulièrement importante dans les cultures de ces peuples. Elle est en effet associée à l'alimentation qui favorise la croissance. Est le symbole de la parole et des fonctions sociales essentielles, le réservoir des forces vitales pour tous les êtres vivants. Une langue tirée correspond à un transfert de pouvoir. Elle représente aussi un symbole de l'activité sexuelle. Et, pour toutes ces raisons, elle est représentée de multiples fois sur les manches des cuillères. »

La transmigration des esprits

Installées au nord-ouest du Canada, en Colombie-Britannique et au sud-est de l'Alaska, ces ethnies ne connurent pas le même sort selon qu'elles aient été ou non privées de leurs objets, qu'elles aient ou non perdu le support sur lequel la vie spirituelle de leur communauté était fondée.

« Ainsi, les Tinglit de l'Alaska, racheté en 1867 par les Etats-Unis, ont pu conserver, intactes, leurs traditions Au contraire, chez les Indiens de la côte Nord-Ouest – dont les Haïda – les missionnaires protestants, aidés par le gouvernement canadien, poussèrent à l'assimilation totale en punissant les clans qui conservaient leurs traditions, en confisquant leurs objets, en faisant couper les cheveux des chamans et en allant jusqu'à interdire les potlatchs en 1885. Malgré cela, les cérémonies continuèrent dans la clandestinité, jusqu'à en sortir il y a peu et retrouver leur place », précise Laurent Dodier, soulagé de constater qu'aujourd'hui cet art est enfin reconnu.

Preuve : la fréquentation des musées modernes et l'augmentation du nombre de collectionneurs.

Et quand on lui demande enfin pourquoi toutes ces représentations animales, l'antiquaire répond que « ces peuples pensaient qu'à un moment de leur histoire les hommes et les animaux ne font qu'un, que l'esprit de l'animal est dans l'homme et celui de l'homme dans l'animal ; la transmigration de l'un vers l'autre étant continuelle. » 

Interview de Laurent Dodier par Claire Coljon dans le journal le Soir: http://marchedelart.lesoir.be/actu/2011-10-05/les-cuilleres-t otemiques-867846.shtml

1 totem 00.JPG

Galerie Dodier - Afrique - Océanie - Amérique
Avranches 
laurentdodier@wanadoo.fr

Expose chez Galerie Michel Giraud - 35-37, rue de Seine

1 totem 01.JPG

 

 

 

 

 

Totems miniatures

De l'art des cuillères des Indiens de la Côte Nord-Ouest 

Catalogue 80 pages, 40 illustations couleurs par Laurent Dodier.

Contact: laurentdodier@wanadoo.fr 

Galerie Dodier, 10 bis La Butte – Avranches, 50300 Le Val Saint-Père (France)

 

 

 

 

1 totem 03.JPG

1 totem 04.JPG

1 totem 06.JPG

1 totem 07.JPG

1 totem 08.jpg

1 totem 09.JPG

1 totem 10.JPG

1 totem 11.JPG

1 totem 12.jpg

1 totem 13.jpg

1 totem 14.JPG

1 totem 15.jpg

1 totem 16.JPG

1 totem 17.JPG

1 totem 18.jpg

1 totem 19.jpg

1 totem 20.JPG

1 totem 21.jpg

1 totem 22.jpg

1 totem 23.jpg

1 totem 24.jpg

1 totem 25.jpg

1 totem 26.jpg

1 totem 27.jpg

1 totem 28.jpg

1 totem 29.jpg

1 totem 30.jpg

1 totem 31.JPG

*******************************************************************************************************************

galerie alain lecomte,parisParis - Saint-Germain-des-Prés
PARCOURS DES MONDES 2011

Du 7 au 11 septembre 2011

http://www.parcours-des-mondes.com/

*******************************************************************************************************************

A SUIVRE ...   

Les commentaires sont fermés.