06/08/2011

=> BRUNEAF 2011 - Sanza - Exposition des lamellophones de la collection F. & F. Boulanger - Bouhière

BRUNEAF XXI 

Brussels Non European Art Fair

Grand Sablon - Bruxelles

du 08 au 12.06.2011

sanza 01.JPG

BRUNEAF PRESENTE

 

"SANZA"

Exposition des lamellophones de la collection F. & F. Boulanger - Bouhière

 

Plus de 160 "sanza" ou "likembe" ... provenant de différentes régions d'Afrique Noire. Ces lamellophones sont aussi connus sous les noms de "thumb piano", "mbira", "kalimba" ... dans les pays anglophones.

 

8A Rue Bodenbroek - Grand Sablon - 1000 Bruxelles

 

***************

 

"Si l’on devait définir la passion qui engendre la naissance d’une collection, celle de François et Françoise Boulanger-Bouhière, à l’origine de ce remarquable ensemble, en serait le résumé fondamental. L’assemblage de la plupart des styles connus pour en faire un grand cru procède de l’excellence d’un maître de chai.

Après une carrière d’enseignant dans l’ex Congo-Belge où la future passion de la collection n’était qu’une ébauche inconsciente, de retour en Belgique les graines d’émotion commencèrent à germer lentement et les premiers lamellophones furent acquis au gré des brocantes et plus tard chez tous les marchands d’arts premiers de Bruxelles et d’ailleurs.

Notre rencontre, il y a trente cinq ans, m’a d’emblée touché par une immense gentillesse, discrète, presque timide, qui définit le couple Boulanger, renforcée ensuite par la découverte d’une générosité sans limite. En effet, tout le monde connaît le blog « Sanza », peut-être la meilleure newsletter du monde pour savoir ce qui se passe dans le domaine des arts premiers, et cela en toute humilité et gracieusement !

C’est donc avec beaucoup d’émotion qu’à l’unanimité, tous les membres de Bruneaf ont accueilli l’idée d’honorer François et Françoise en montant cette exposition d’objets petits de taille certes, mais de grande qualité, où l’ancienneté et la beauté ne se séparent jamais. Nous tenons tout particulièrement à les remercier de nous avoir fait confiance et nous avoir permis de monter ce projet.

 

Un catalogue illustré, fruit du travail d’une équipe enthousiasme, dirigée par Thomas Bayet, assisté de Sophie Caltaux et de Pierre Buch, laissera une trace indélébile des photos de ces instruments prises par un jeune photographe, Yannick Van Ruysevelt.

Cet ouvrage sans prétention scientifique mais riche d’informations précises, fruit des longues recherches du couple Boulanger-Bouhière, se veut avant tout d être la preuve qu’avec une vraie passion et des moyens modestes, il est encore possible de constituer une collection de biloko kitoko, petit objet de grande beauté en lingala, l’une des langues de la République Démocratique du Congo, centre géographique de l’aire de distribution des sanza.

 

N’oublions jamais que les grands arbres, tout comme les collectionneurs, sont d’abord de petites pousses fragiles et très vulnérables. Il est de notre devoir de les respecter encore plus".

 

Pierre Loos

Président de Bruneaf


***********************

 

sanza 02.JPG

 

 

  

 

 

Catalogue de 75 pages couleurs reprenant l'ensemble des 167 "sanza" présentées dans l'exposition.

 

**************

BRUNEAF ASBL

17, Impasse Saint Jacques
1000 Bruxelles
Belgique 

info@bruneaf.com

 

 

 

 

 

 

 ************************************************************ 

 

 

La sanza est un instrument dont le son est produit par la flexion et la détente à l'aide des doigts, d'une matière flexible, qu’elle soit métallique ou végétale. Une série de lamelles vibrantes, plus ou moins parallèles, sont fixées au support par l’intermédiaire d’un chevalet. Cet idiophone par pincement peut donc être également appelé «lamellophone».
Originaire d'Afrique noire, la sanza ne semble pas posséder d'équivalent dans le corpus instrumental occidental. Les seuls instruments qui s’en approchent sont la guimbarde et le système à lamelles de certaines boîtes à musique.
Quant à son ancienneté, elle reste difficile à déterminer. Elle fut vraisemblablement décrite pour la première fois par le frère dominicain Dos Santos en 1586 sous l'appellation «ambira», puis par le jésuite Filippo Bonanni, en 1722, comme «marimba de cafri».  La sanza est mentionnée de nombreuses fois, par la suite sous des noms divers.
L'aire de diffusion de la sanza s'étend presque dans toute l'Afrique Noire, avec un taux de concentration élevé dans les bassins du Congo et du Zambèze.
On considère actuellement que le berceau des sanza à lamelles végétales se situe au Cameroun et celui des sanza à lamelles métalliques dans le Bas-Zambèze. Le bassin du Congo, situé géographiquement entre ces deux berceaux, constitue le point de rencontre des deux traditions.
On trouve également des lamellophones en Amérique latine, comme aux Antilles, en Guyane ou au Brésil, importées sans doute outre atlantique avec l'esclavagisme. Ce sont peut-être les noirs affranchis d'Amérique qui ont amené la sanza au Libéria et en Haute-Guinée, comme l’a suggéré M. Montandon, dans une Afrique plus septentrionale et plus occidentale que celle où elle a vu le jour.
Les termes «sanza» en Kiswahili et «mbira» au Zimbabwe sont les deux appellations les plus courantes pour cet instrument de musique. C’est David Livingstone qui parcourant les régions peuplées par les Nyungwe et Manganja du Mozambique relève dans ses écrits «Narrative of a Expedition to the Zambezi and its Tributaires» en 1865, le nom «nsansi» par lequel ces tribus désignent ce lamellophone et que Livingstone aurait déformé en «sanza». Mais son nom varie selon les régions et les groupes ethniques, et on trouve par conséquent une multitude d’appellations vernaculaires pour le désigner, parmi lesquelles : likembe en Lingala, Tshisanji en Tshiluba du Kasaï, Kisanji en Luba du Shaba, kalimba, sartele, gibinji, ilimba, kasela, kizanzi, txa quele, isanji, esandju, kadimba, mutyapata, kankobele, lungandu, kyanya, kakolo ndondo, deza, kone, etc.

**********************

Merci à tous mes amis et nombreux visiteurs qui sont venus voir notre exposition et aussi à MARTINE (Détours des Mondes), Jean-Pierre FILLIEUX, Luc LEFEBVRE (ethnotribalart) et Jean-Michel VANDEN BERGHE pour les photos ci-dessous.

sanza 02c.jpg

sanza 02d.jpg

sanza 02e.jpg

sanza 02f.JPG

sanza 02g.jpg

sanza 02h.JPG

sanza 02i.JPG

sanza 03.JPG

sanza 04b.jpg

sanza 05a.jpg

sanza 06.jpg

sanza 10.JPG

sanza 10a.jpg

sanza 11.JPG

sanza 11a.jpg

sanza 11c.JPG

sanza 11d.jpg

 

 

sanza 11f.JPG

sanza 11f-1.JPG

sanza 11g.JPG

sanza 11h.JPG

sanza 11i.JPG

sanza 11k.JPG

sanza 11l.JPG

sanza 13.jpg

sanza 13b.jpg

sanza 13b-1.JPG

sanza 13c.jpg

sanza 13e.JPG

sanza 13f.JPG

sanza 14-1.JPG

sanza 14c.JPG

sanza 14d.jpg

sanza 15a.JPG

sanza 15b.JPG

sanza 16.JPG

sanza 21.jpg

sanza 23.JPG

sanza 27.JPG

sanza 30.jpg

sanza 30a.JPG

sanza 31.jpg

sanza 31a.jpg

sanza 32.JPG

sanza 33.JPG

sanza 34.JPG

sanza 35.JPG

sanza 36.JPG

sanza 37.JPG

sanza 38.JPG

sanza 39.JPG

sanza 40.jpg

sanza 41.jpg

sanza 42.jpg

sanza 46.JPG

sanza 48.JPG

sanza 51.jpg

sanza 52.JPG

sanza 53.jpg

Pour voir d'autre photos visiter le site AFRICARTE de Marcello Lattari 

http://www.africarte.it/news/Bruxelles/Reportage/bruneaf_... 

+++++++++++++++++++++++
 

 

TRIBAL ART MAGAZINE pages 120 à 123 dans 

François BOULANGER - Chronique d'un collectionneur de sanza 

par Françoise Barrier 

http://www.tribalmagazine.com/T60fr/index.html#/120/

 

Commentaires

Vernissage réussi pour une expo qui l'est tout autant ...
Amicalement

Écrit par : aramis-le-rimailleur | 07/08/2011

Répondre à ce commentaire

je n ai pas pu visiter l exposition mais ce reportage photo est formidable
merci beaucoup
rene

Écrit par : rene oosterlinck | 12/08/2011

Répondre à ce commentaire

comment faire pour ce procurer le catalogue de SANZA MERCI DE RÉPONDRE

Écrit par : galloni jean | 03/11/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jean, il faut s'adresser au sécrétariat de BRUNEAF, c'est eux qui gèrent la vente des catalogues. 25euros + frais d'envoi

Écrit par : François | 03/11/2011

superbe ses euvres africaine, amitié @+

Écrit par : Memophis | 03/11/2011

Répondre à ce commentaire

Quelles sont les coordonnées du secrétariat Brunéaf pour une commande du catalogue ? Merci

Écrit par : Ripoche | 13/04/2012

Répondre à ce commentaire

BRUNEAF ASBL

17, Impasse Saint Jacques
1000 Bruxelles
Belgique

info@bruneaf.com
Tel. +32 2 511 16 62

Écrit par : François | 14/04/2012

Les commentaires sont fermés.