05/12/2010

=> MLeuven - Mayombe. Maîtres de la magie - Vient devant le miroir (1)

 

3 devant le miroir 01ea-1.jpg

MAYOMBE

Meesters van de magie

Maîtres de la magie

du 8 octobre 2010 au 23 janvier 2011

Informations pratiques
M - Museum Leuven
L. Vanderkelenstraat 28
3000 Leuven
tél. 016 27 29 29
m@leuven.be
www.mleuven.be

Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h – le jeudi à 22h - fermé le lundi

L’exposition Mayombe. Maîtres de la magie présente un nombre important de sculptures et autres objets rares faisant partie d'une collection congolaise exceptionnelle, appartenant à la K.U.Leuven, au Musée royal de l'Afrique centrale de Tervuren et à l'Université Catholique de Louvain (UCL). Cette collection a été constituée il y a cent ans au Mayombe, une région du Bas-Congo située à l'embouchure du fleuve Congo, et envoyée en Belgique par Leo Bittremieux, un missionnaire de Scheut. À l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance du Congo,le Museum M réunit toutes ces pièces dans une même exposition.

Voir suite: http://www.muse.ucl.ac.be/medias/docs/528.pdf

mayombe catalogue.JPG
Catalogue: 

 Mayombe. Statuettes rituelles du Congo

Sous la direction de Jo Tollebeek, le très beau catalogue de l’exposition présente des sculptures et des objets Yombe provenant des collections de la K.U.Leuven, de l’Université catholique de Louvain (UCL) et du Musée Royal d’Afrique Centrale de Tervuren (MRAC)

Auteurs: Jo Tollebeek, Mark Derez, Jan Raymaekers, Ruben Mantels, Luc Vandeweyer, Luc Vints, Maarten Couttenier, Marc Leo Felix, Liesbet Nys, Hein Vanhee et Anne Verbrugge.

176 pages, catalogue disponible en français, anglais et néerlandais

Editions Lannoo. Infos: www.mleuven.be

 

 


0 mayombe 00.JPG

"Le Mayombe est une région boisée et vallonnée au nord de l'embouchure du Congo. Les habitants se nomment les Yombe et parle le Kiyombe, un dialecte du Kikongo. Les objets exposés ont été collectés dans la région pendant la première décennie du vingtième siècle. Ce sont des témoins de la culture Yombe, qui connaît à l'époque des changements majeurs, sous l'impact de la colonisation". (texte de l'exposition)

0 mayombe 01a.JPG

La mission catholique de Kangu où le Père Bittremieux spécialiste de la langue et de la culture yombe excerça pendant plusieurs années son apostolat, fut fondée en 1898 (sous le nom de Moll-Sainte-Marie) par le Père De Cleene des RR. PP. de Scheut. Elle se situe à environ 102 km au nord du port de Boma.
Jusque dans les années 1970 on pouvait encore y visiter le "Musée des Fétiches du R. P. Armand".

0 mayombe 02.JPG

"Le Mayombe, qui fit longtemps partie du Kongo, entretient des liens avec l'Europe depuis le quinzième siècle. Des marchands et des émissaires européens y sont actifs dès cette période. A l'époque coloniale, le Mayombe devient une zone de mission pour la congrégation de Scheut. Le scheutiste leo Bittremieux connaît parfaitement les Yombe et leur culture par le biais de son travail missionnaire et grâce à sa grande connaissance de leur langue. Il publie de remarquables études ethnographiques sur le Mayombe et rassemble des pièces majeures de la région pour le musée du Congo Belge à Tervuren. Il pose aussi les fondations de la collection didactique réalisée au début du vingtième siècle pour le professeur Edouard de Jonghe de l'université de Louvain. L'exposition réunit une sélection de ces objets exceptionnels". (texte de l'exposition)

Histoire de la collection YOMBE de la KULeuven

0 mayombe 03.JPG
"L'origine de cet ensemble, de la Katholieke Universiteit Leuven (KUL), remonte au début du XXe siècle (1908) et est liée à l'histoire de l'Institut Supérieur de Commerce et de son professeur Edouard De Jonghe. Parmi les nombreux contacts que E. De Jonghe eut au Congo, il y avait le Père Leo Bittremieux (1880-1946) qui, comme missionnaire de la congrégation de Scheut, assurait un apostolat depuis 1907 au Mayombe. Sa connaissance des lieux, la possession hors du commun qu'il avait de la langue indigène et sa compréhension profonde de tous les aspects de la culture Yombe (
Kongo) en faisaient un correspondant privilégié, ce qui explique qu'il ait pu collecter tant d'oeuvres importantes tant pour le Musée de Tervuren que pour les collections ethnographiques de l'Université. Presque tous les objets de provenance Yombe entrés à l'Université ont d'ailleurs été rassemblés par le Père Bittremieux et certains ont été publiés dès 1911 dans son ouvrage De Geheime sekte van de Bakhimba".

Les objets Yombe de la KUL ont fait l'objet d'une exposition: VIOKA Vana Lumoni Lu Nkisi. Zoeklichten op de West-Congo. Leuven, Faculteit Letteren en Wijsbegeerte, 1981".

Voir: http://sanza.skynetblogs.be/archive/2007/08/27/vioka-vana...


Les cent neuf statues et objets de cette importante exposition sont présentés dans une suite de 7 thèmes:

1 - Vient devant le miroir
2 - L'esprit dans la bouteille
3 - Le sculpteur et le nganga
4 - Sous le serpent arc-en-ciel
5 - Le lit de khumbi
6 - Lemba et phemba
7 - Le village des morts
L'exposition aborde ces statues et objets non seulement dans une perspective esthétique mais aussi et surtout dans leur raison d'être, leur signification, leur pouvoir, le contexte dans lequel ils ont été créés.

De nombreuses photos d'archives complètent cette excellente exposition.

 1 - Vient devant le miroir

1 devant le miroir 01-1.JPG

"Au début du vingtième siècle, les Yombe conçoivent le monde rempli d'esprits, qui interviennent dans leur quotidien. Un esprit est nommé "nkisi"; le mot "ndoki" désigne quand à lui un sorcier. Les Yombe font appel à un nkisi pour obtenir la guérison ou la protection, mais ils peuvent aussi avoir recours aux esprits pour se venger d'un ennemi. Le mot "nkisi" (pluriel "minkisi") ne désigne pas seulement l'esprit lui-même, mais aussi l'objet rituel dans lequel l'esprit se matérialise. Par exemple, les figurines en bois sont investies de pouvoir par le "bilongo", une charge placée sur la tête ou le ventre. Les miroirs des yeux ou du réceptacle posé sur le ventre symbolise l'accès au monde invisible, celui des esprits et des sorciers. L'expert rituel, appelé "nganga" (pluriel banganga) reveille les esprits avec de l'argile blanche, un pigment rouge, de la poudre ou du sang. Il utilise aussi des objets en fer pour activer les terrifiants nkondi. Ce groupe de minkisi chasse les sorciers et autres exprits malfaisants. Le succès des nkondi se mesure à la quantité de clous et autres objets qui y ont été insérés. (texte de l'exposition)

0 mayombe 07a.JPG

 

1 devant le miroir 03a.JPG

 

1 devant le miroir 05.JPG

1 devant le miroir 08.JPG

1 devant le miroir 09.JPG

1 devant le miroir 09a.JPG

1 devant le miroir 10.jpg

Statue, Mabiala ma Ndembe
Kongo Loango (?)
H: 65 cm
KULeuven

1 devant le miroir 11.JPG

1 devant le miroir 12.jpg

Statue, Nkondi
Yombe
H: 114 cm
KULeuven

1 devant le miroir 13.jpg

1 devant le miroir 14.JPG

1 devant le miroir 15.jpg

Statue, Mangaaka
Kongo
H: 132 cm
MRAC - KMMA

1 devant le miroir 16.jpg

1 devant le miroir 17.JPG

1 devant le miroir 18.JPG

De gauche à droite:

Fragment d'une statue, Phuidi makula
Manyanga (?)
H: 36,5 cm
KULeuven

Statue, Mamba
Manyanga (?)
H: 82 cm
MRAC - KMMA

Statue, Mbuela
Manyanga (?)
H: 98 cm
MRAC - KMMA
 

1 devant le miroir 19.jpg

1 devant le miroir 20.jpg

1 devant le miroir 21.JPG

De gauche à droite:

Statue, Mungundu
Yombe
H: 95 cm
UCL

Statue, Mungundu
Yombe
H: 99 cm

KULeuven

Statue, Mungundu
Yombe
H: 112 cm

MRAC - KMMA

 

1 devant le miroir 23.JPG

 

1 devant le miroir 22.jpg

1 devant le miroir 24.jpg 

1 devant le miroir 25.jpg

1 devant le miroir 26.JPG

De gauche à droite:

Figurine, Pfula Nkombe
Yombe
H: 69 cm
MRAC - KMMA

Figurine, Pfula Nkombe
Yombe
H: 57 cm
UCL 

Figurine, Pfula Nkombe
Yombe
H: 58,5 cm
KULeuven

 

1 devant le miroir 27.JPG

1 devant le miroir 28.jpg

1 devant le miroir 29.jpg

 A SUIVRE: 2 - L'esprit dans la bouteille

 

Commentaires

Merci, je ne peux me déplacer jusqu'à Leuven et vous me faite plaisir grâce à tous vos textes et photos toujours intéressants. Vraiment merci. MM de l'association de Martine Pinard que vous connaissez

Écrit par : maury monique | 18/12/2010

Répondre à ce commentaire

Salut, je suis historienne et bresilienne (perdon pour le faute ortographique en français). Je suis très interesse pour cette collection, principallement parce que je voudrais bien faire une recherche sur la collection du père Colais, aussi o MRAC, vers 1950-60 à Boma. Il était dans une mission laba. Est que vous connais quelque chose sur cette mission, ou sur ce père?
Merci beaucoup. Larissa

Écrit par : larissa | 08/03/2011

Répondre à ce commentaire

magnifique travail,merci beaucoup

Écrit par : storme | 27/03/2011

Répondre à ce commentaire

Félicitations, et un grand MERCI pour ce lien culturel! Un régal pour un amateur de fétiches YOMBE ,Daniel-jul MILLION.com collectionneur en Arts Premiers Africains depuis 1967

Écrit par : Million Daniel-jul | 02/06/2011

Répondre à ce commentaire

merci pour ces images d'une exposition pas loin de chez moi que je ne manquerai pas.Frederic de Lille

Écrit par : Storme | 03/06/2011

Répondre à ce commentaire

merci pour ces images d'une exposition pas loin de chez moi que je ne manquerai pas.Frederic de Lille

Écrit par : Storme | 03/06/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire