28/12/2007

HIMALAYA - VALLEE de NIMALING - Ladakh - série 2

QUELQUES PHOTOS DE LA VALLEE DE NIMALING au LADAKH (série 2)


Durant le court été himalayen la vallée de Nimaling est occupée par quelques familles (femmes et jeunes enfants uniquement) qui y font pâturer leurs troupeaux de yacks, dzos et chèvres.
Les femmes préparent les provisions de beurre et fromage pour passé l'hiver himalayen.

Numériser0002b

Numériser0006

Numériser0008

Numériser0009

Numériser0026
La coiffe perak a une place importante chez la femme Ladakhi. Elle est composée d'une bande de feutre couvrant le crâne et descendant bas sur la nuque, et d'autres part, de deux morceaux de feutre qui se relèvent au-dessus des oreilles. Elle s'ornemente d'une profusion de turquoises polies, de tailles variables et de bijoux amulettes d'argent protégeant contre les maléfices.
Le perak, pour les femmes Ladakhi, fait office de dot et constitue un capital.

Numériser0013

Numériser0013a

Numériser0013b

Numériser0013c

Numériser0021

Numériser0025


Numériser0031

Numériser0032

Numériser0033

Numériser0034

Numériser0035

Numériser0036

Numériser0037

Numériser0039

Numériser0040





Commentaires

Vallée de..... Très jolie série de photos . Les visages sont très expressifs et tannés par le climat qui sévit dans cette région montagneuse.
Amitié Marcel

Écrit par : Marcel | 29/12/2007

Répondre à ce commentaire

c'est magnifique! est ce que la richesse se mesure à la longueur et l'importance des pierres de la coiffe? la petite fille sur le dos de sa maman sur la dernière photo a déjà une coiffe perak, y a-t-il un âge pour la porter? Je vois d'autres fillettes plus grandes qui n'en possèdent pas.
je vous remercie de vos voeux, Françoise et François et viens à mon tour vous souhaiter une belle année 2008!
bisous à tous les 2 et bon dimanche!

Écrit par : mimi | 30/12/2007

Répondre à ce commentaire

Bonjour Mimi, Je dirai oui la richesse (ou tout du moins en partie) se mesure à l’importance du Perak. Ceux photographiés ici sont ceux de femmes « pas vraiment riches » qui nomadisent avec leurs troupeaux pendant la saison d’été sur les hauts-plateaux.
Normalement le perak n’est porté qu’aux grandes occasions par les femmes mariées, il fait partie de la dot.
Ici, ces femmes, le portaient constamment (c’est un poids !) car une partie (30.000 km2) du Ladakh venait à cette époque d’être envahi un peu plus tôt par les hordes chinoises. Ces femmes devaient à tout moment s’attendre à devoir se sauver précipitamment devant un nouvel envahissement des hauts plateaux de cette région frontière de l’Himalaya !!
L’armé indienne pour contrecarrer l’invasion chinoise avait fait monter dans ces régions ses troupes (dans les années 1975 ?), des dizaines de milliers d’hommes ... et ouvert la région aux touristes de telle manière qu’en cas de nouvelle invasion, les chinois, se trouvent devant des étrangers et que cela leur posent des problèmes dans leurs relations internationales. Depuis, d’ailleurs, ils (les chinois) sont restés tranquilles !!
L’enfant porte un bonnet chargé d’amulettes de protection contre les mauvais esprits.
Les perak avec leurs turquoises et autres pierres semi-précieuses et bijoux amulettes en argent ont aussi indirectement la même fonction.

Heureuses fêtes de fin d’année à toi et toute ta famille.

François

Écrit par : sanza | 31/12/2007

Répondre à ce commentaire

Merveilleuses photos... pour bien commencer l'année :-)
Le meilleur pour vous et votre famille en 2008.
Salutations,
Julie

Écrit par : Julie | 02/01/2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour, Je découvre votre blog et ces magnifiques photos de ce pays lointains mais que vous rendez proche.

Très instructif aussi.

Et puisque nous sommes encore à l'aube de l'an nouveau, je vous souhaite une belle année 2008

Bon WE et à bientôt pour d'autres découvertes.

Écrit par : Anne | 05/01/2008

Répondre à ce commentaire

Magnifique blog !!!
Bravo !!!

Écrit par : qualita1 | 15/01/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.